🔎Parrot : focus sur les drones du Frenchie🔍

Pour peu que vous soyez amateurs de drones, il est peu probable que vous n’ayez pas entendu parler de Parrot, l’entreprise Parisienne dont les appareils volants font le tour du monde. Occupant la deuxième place dans le leadership du drone actuellement, le constructeur français vient de très loin et semble bien décider à voler la première place à DJI, l’entreprise chinoise qui ne fait pas de cadeau. L’ingénierie française représentée par Parrot est-elle douée pour la conception des drones ? Que valent les quadricoptères du constructeur français ? Pourrait-il voler la vedette à DJI un jour et se hisser à son tour à la place de leader mondial ? Tour d’horizon sur la question dans notre focus approfondi du jour

Présentation de Parrot, l’entreprise parisienne

À la fin d’un 20ème siècle mouvementé, en 1994 plus précisément, deux hommes, Jean-Pierre Talvard et Henri Seydoux fondent « Parrot ». Une entreprise dont ils établissent le siège à Paris. Surfant sur la vague des nouvelles technologies, Parrot conçoit pour commencer des logiciels de reconnaissance vocale avant d’être la première entreprise au monde à commercialiser un kit-main libre Bluetooth. Depuis, Parrot est devenu un fleuron français par excellence lorsqu’il s’agit de représenter l’ingénierie de l’hexagone sur la scène internationale.

En 2010, l’entreprise se lance dans la conception de ses premiers drones avec l’ambition de conquérir une part de ce marché où la concurrence ne fait pas de cadeau. En effet, Parrot doit notamment faire face à DJI, l’entreprise basée à Shinzen qui occupe actuellement la place du leader incontestable. Ou à Hubsan, l’autre entreprise chinoise dont les drones envahissent le monde. Afin d’impressionner la concurrence et d’espérer à son tour avoir sa part du gâteau, Parrot ne cesse d’agrandir son catalogue qui compte désormais une bonne quinzaine de quadricoptères repartis sur plusieurs catégories.

À qui s’adressent les drones de Parrot ?

Si en 2010, la production du français se limitait à quelques mini-drones aux performances limitées, le catalogue de ce dernier n’a cessé de s’étoffer. Il compte désormais une bonne dizaine de drones s’adressant chacun à des profils différents. Ainsi, des mini-drones qui visent un jeune public, au Bebop 2 et à l’Anafi qui s’adressent à des pilotes expérimentés, jusqu’au Parrot Disco conçu pour l’entreprise, on trouve de tout chez Parrot.

Si justement vous songiez vous procurer un drone de chez Parrot, retrouvez le test de leurs quadricoptères plus bas dans l’article.

Tableau comparatif des meilleurs drones de Parrot disponibles sur le marché français

Drone ParrotPhotoQualité des imagesAutonomieRésistance au ventPetit plusNote amazonPrix
AnafiParrot ANAFI | Drone Quadricoptère Pliable...4K 21 MP(≤ 25 min)++Zoom optique699,00 €
Bebop 2Parrot - Drone Quadricoptère Bebop 2 -...FHD 14 MP(≤ 25 min)+Aucune329,95 €
MamboParrot - MiniDrone Quadricoptère Mambo...Aucune(≤ 6 min)AucunDès 44,00 €
AR. Drone Elite EditionParrot - Drone Quadricoptère AR.Drone 2.0... Aucune(≤ 12 min)Aucun99,99 €
Parrot SwingParrot PF727004 - Mini Drone Swing + flypad,...Aucune (≤ 7 min)Aucun39,99 €
Disco AdventurerParrot - DISCO Pack ADVENTURER Aile Volante +...FHD 1080p 14 MP(≤ 45 minutes)++Design original1 705,27 €
Bebop 2 powerParrot - Pack Drone Quadricoptère Bebop 2...FHD 1080p 14 Mp(≤ 50 minutes)++Design « dual black »512,89 €

Les différentes catégories des drones de Parrot

Mini-drones

En 2010, Parrot lance le Parrot AR.Drone, son tout premier mini-drone. Depuis, le catalogue du français compte quelques mini-drones supplémentaires. À l’instar des drones de Silverlit, ces appareils volants se rapprochent beaucoup plus du jouet que du drone sophistiqué capables de prouesses impressionnantes en vol. De ce fait, ces drones s’adressent beaucoup plus à de jeunes enfants qu’à des dronistes chevronnés. Néanmoins, certains modèles font montre d’un potentiel plus qu’intéressant comme vous allez le voir dans la suite de l’article.

Drones équipés de caméras HD

Bien décidé à passer à la vitesse supérieur, Parrot conçoit le Bebop, son tout premier drone équipé d’une caméra haute-définition stabilisée, en 2014. Le drone sera remplacé en 2015 par le Bebop 2, bien qu’il soit toujours en production. Entre temps, l’entreprise produit et commercialise son deuxième drone équipé d’une caméra HD, le Anafi. Avec ces quadricoptères au potentiel certain, l’entreprise française souhaite notamment concurrencer DJI et ses fameux Mavic qui envahissent le marché du drone professionnel. Ainsi, ces drones visent beaucoup plus un public averti ayant déjà un certain savoir-faire dans le maniement des quadricoptères. Des dronistes aguerris donc qui pourront notamment apprécier leurs performances en plein vol, la richesse des fonctionnalités dont ils sont équipés et leur optimisation pour la prise de vue.

Drones professionnels

Tout comme DJI et sa gamme Inspire, Parrot a lancé en 2016, le Parrot Disco Drone, son tout premier quadricoptère professionnel conçu pour l’industrie audiovisuel notamment. Il s’agit du tout premier quadricoptère de la marque de type aile volante qu’il est possible de faire voler en le lançant directement en l’air.

Le quadricoptère est notamment équipé d’une caméra HD stabilisée à 14 MP et peut atteindre la vitesse de 80 Km/h. Ces caractéristiques font de lui un appareil apprécié par les professionnels de l’image plus particulièrement qui apprécient l’optimisation dont il a fait preuve pour la prise de vue, à la fois photo et vidéo. Ce drone est notamment disponible dans un pack « adventurer » contenant la télécommande « Sky controller » et un casque de réalité virtuelle.

Mini drones

AR.Drone et AR.Drone 2.0

Chronologiquement, le AR.Drone est le tout premier quadricoptère du constructeur français. Bien qu’il ne soit pas si petit que ça avec ses 29cm de longueur et ses 45cm d’envergure, il appartient à la catégorie des mini-drones de l’entreprise. Il s’agissait notamment d’un des tout premiers quadricoptères au monde se pilotant par le biais d’un smartphone grâce à un réseau Wi-Fi émis par le drone. Par ailleurs, bien qu’il soit destiné au divertissement et vise un public peu aguerri, le drone est équipé d’outils intéressants vu l’année de sa conception. Il bénéficie notamment de deux caméras, une frontale et une verticale, d’un accéléromètre à trois axes, de deux gyroscopes, et d’un récepteur à ultrasons lui permettant de calculer son altitude.

En termes d’autonomie, le drone s’aligne sur les appareils entrée de gamme en proposant 10 minutes de temps de vol maximum. Il vous faudra 90 minutes pour recharger sa batterie de type Li-Po 11.1V.

Dans sa version 2.0 commercialisée quelques mois après, le AR.Drone prendra en charge quelques fonctionnalités de réalité augmentée, faisant de lui l’un des pionniers du drone FPV. Des fonctionnalités encore au stade embryonnaire mais dont on salue la présence sur un drone d’une époque lointaine désormais. Pour le reste, la version 2.0 est également équipée d’une caméra HD 720p, d’une fonctionnalité « flip », d’un baromètre et d’un magnétomètre qui améliorent la stabilité du drone.

AvantagesInconvénients
  • Mini-drone bien outillé
  • Sa stabilité en plein vol
  • Caméra HD 720 dans sa version 2.0
  • Ses fonctionnalités de réalité augmentée
  • Faible autonomie de batterie
  • Son design

No products found.

Parrot Airborne

Décliné en plusieurs versions sensiblement proches les unes des autres, le Airborne de Parrrot est le mini-drone par excellence du constructeur français. Conçu à base d’un plastique traité en laboratoire, le drone fait montre de beaucoup de solidité. Néanmoins, son design assez déroutant risque de déplaire aux plus esthètes d’entre vous.

En termes de potentiel en vol, il est évident que le Airborne se destine principalement au divertissement et s’adresse avant toute chose à des jeunes enfants ou à des adolescents tout au plus. Vu sa taille et ses performances générales assez limitées, il apparait clairement que le drone a beaucoup plus été pensé pour les vols en intérieur qu’en extérieur. En effet, en plus d’avoir une vitesse maximale limitée à 18 Km/h, le Airborne démontre peu de résistance face à des vents violents. Ce n’est pas une surprise en soi vu sa petite taille.

Heureusement, le drone se rattrape tant bien que mal en faisant preuve d’une bonne stabilité une fois en l’air. Son pilotage, qui s’effectue par le biais de l’application Freeflight 3, est aussi agréable qu’intuitif. Pour le reste, le drone est capable d’accomplir des acrobaties grâce à la fonctionnalité « Looping » dont il est équipé. Hélas, avec ses 20 mètres tout au plus, la portée du quadricoptère constitue un de ses plus gros points faibles.

En termes de prises de vue, le Airborne embarque une caméra VGA (480 x 640P) capable de prendre des photos de qualité assez sommaire qu’il est possible d’enregistrer sur la mémoire flash de 1go intégrée au drone.

Les éditions NIGHT du Parrot Airborne (Swat, Maclane, Blaze)

Ces drones ont les mêmes caractéristiques techniques et esthétiques que le Parrot Airborne, à la seule différence qu’ils sont optimisés pour les vols de nuit. En effet, les éditions NIGHT du Airborne sont notamment équipées de Leds lumineux et de capteurs infrarouges qui améliorent leur vision nocturne. De plus, ces éditions sont compatibles avec Tynker, le logiciel de référence pour apprendre à coder utilisée à nos jours par plus de 50 millions d’enfants dans le monde. Rien de tel qu’un Parrot Airborne pour apprendre à coder en toute simplicité.

On peut compter trois éditions NIGHT du Airborne, la « Swat », la « Maclane » et la « Blaze », chacune proposée dans un coloris et un design sensiblement différent.

Les éditions CARGO du Parrot Airborne (Mars, Travis)

Les éditions CARGO du Airborne ont cette particularité d’être entièrement personnalisables. En effet, elles sont dotées de plusieurs emplacements pour y fixer des Legos. Ainsi, vous allez pouvoir transformer votre drone selon vos lubies pour un maximum de fun. Dans sa version Travis, le drone est livré avec une figurine représentant un taxieur, tandis que vous allez bénéficier de la figurine d’un spationaute dans l’édition Mars.

Pour le reste, les quadricoptères ont les mêmes fonctionnalités qu’un Parrot Airborne standard.

AvantagesInconvénients
  • Fun à piloter
  • Stabilité en plein vol
  • Résistant aux chocs
  • Ses capteurs infrarouges dans ses éditions « Night »
  • L’aspect personnalisable des éditions « Cargo »
  • Une faible autonomie de batterie
  • Peu résistant aux vents violents
  • Performances en plein vol limitées

Parrot HYDROFOIL (ORAK et NEWZ)

Ce mini-drone a la particularité d’être à la fois un bateau et un quadricoptère. Sans surprise, il s’adresse avant toute chose à des jeunes enfants même s’il fait montre d’un potentiel assez intéressant. Il est notamment doté d’hélices technologiques lui permettant d’exécuter plusieurs figures et acrobaties aussi bien sur l’eau qu’en plein air. Le Hydrofoil peut notamment atteindre la vitesse de 10 Km/h sur l’eau, un chiffre pour le moins intéressant pour un jouet. Par ailleurs, une fois lancée à pleine vitesse, le quadricoptère peut se soulever jusqu’à 6 cm au-dessus de l’eau. En plein air par contre, ce drone hybride peut atteindre la pointe de 18 Km/h, tout comme son ainé le Airborne.

Sinon, sachez que l’Hydrofoil est équipé d’une mini-caméra VGA pour capturer des photos lors de vos sessions sur l’eau ou en plein air. La qualité des photos en revanche est loin d’être au rendez-vous.

Un drone conçu pour le fun

En termes de potentiel en vol, l’Hydrofoil s’aligne sur les appareils entrée de gamme et offre par conséquent des performances assez limitées. Néanmoins, nous saluons la stabilité dont il fait preuve dans son mode « vol stationnaire ». Sinon, il est équipé de plusieurs fonctionnalités lui permettant d’effectuer des loopings, des flips et des virages à 90º et 180º. En revanche, le drone s’avère assez peu résistant aux vents violents et dispose d’une faible autonomie de batterie (7 minutes). Heureusement, le temps de charge de cette dernière est de 25 minutes seulement.

Note bene : Le Hydrofoil est disponible en deux déclinaisons « Orak » et « NewZ ». Ce sont les mêmes quadricoptères proposés dans deux coloris différents.

AvantagesInconvénients
  • Drone hybride pouvant glisser sur l’eau et voler
  • Fun à piloter grâce aux multiples fonctionnalités dont il est équipé
  • Son mode « vol stationnaire » lui assurant beaucoup de stabilité
  • Faible autonomie de batterie
  • Beaucoup plus « jouet » que « drone »
  • Performances en vol limitées

Parrot Swing

Le Swing est sans doute le mini-drone le plus abouti esthétiquement du catalogue de Parrot. Le design de ce drone avion a été pensé pour optimiser son aérodynamisme, lui permettant ainsi d’atteindre la pointe de 30 Km/h. Quant à son pilotage, il s’effectue en toute simplicité grâce au pilote-automatique dont il est équipé. Idem pour son décollage/atterrissage qui se fait tout en douceur grâce à un simple bouton sur la manette Fly-pad livré avec l’appareil. Par ailleurs, la télécommande offre une prise en main agréable et dispose de plusieurs boutons pour activer les fonctionnalités du drone. On fait notamment référence à ses fonctionnalités « Flip » et « Looping » permettant au Swing d’accomplir plusieurs acrobaties, mais aussi de prendre des virages à plus de 180º en plein air.

En ce qui concerne son autonomie, la batterie Li-Po 550 mAh dont il est équipé assure au quadricoptère 7 minutes de temps de vol, contre 30 minutes de de temps de charge. Des chiffres assez frustrants pour un drone aussi fun à piloter…

AvantagesInconvénients
  • Son aspect esthétique drone avion
  • Sa pointe de vitesse maximale à 30 Km/h
  • Son mode « pilote automatique »
  • Ses fonctionnalités, « flip » et « looping » notamment
  • Faible autonomie de batterie
  • Peu résistant aux bourrasques de vents

No products found.

Parrot Mambo

Le Mambo de Parrot est l’un des tout derniers mini-drones conçu par la firme française. Il s’agit également du modèle le moins cher qu’elle propose dans son catalogue. Sans surprise donc, le Mambo relève beaucoup plus du jouet amusant destiné à satisfaire des besoins élémentaires que du drone capable d’accomplir des belles prouesses aériennes. Néanmoins, l’appareil bénéficie de quelques outils intéressants comme un capteur ultra-son lui permettant de calculer son altitude et d’un accéléromètre à trois vitesses notamment. Il s’avère également assez résistant aux chocs grâce aux protections d’hélices dont il est équipé. Pour le reste, et sans surprise, le Mambo n’a pas été pensé pour des vols en extérieur vu le peu de résistance qu’il offre à la moindre brise.

Un drone avec accessoires de jeu

Sinon, le Mambo est livré avec deux accessoires déroutant : une pince et un lanceur de billes. Un lanceur à clipser sur le drone dans emplacement dédié à cet effet avant de le remplir de petites billes. Depuis l’application servant à piloter l’appareil, vous allez pouvoir lancer ces billes en choisissant votre cible. Des fonctionnalités assez sommaires donc qui risquent de plaire aux plus jeunes mais de laisser indifférent la majorité.

Heureusement, le Mambo se débrouille plutôt bien en vol. Il fait notamment preuve d’une stabilité satisfaisante et parvient à atteindre de bonnes vitesses. Quant à son pilotage, il s’effectue depuis un smartphone par le biais de l’application free Flight Mini et utilise une connexion Wi-fi lui assurant une portée de 20 mètres tout au plus. Un chiffre qui vient confirmer que le Mambo n’est pas destiné à voler en extérieur.

En termes d’autonomie, le Mambo est équipé d’un Li-po de 550 mAh lui permettant de voler entre 9 et 15 minutes tout au plus. Vu son alignement sur les appareils entrée de gamme destinés à un jeune public, cette autonomie est plus que correcte.

AvantagesInconvénients
  • Son prix
  • Sa stabilité en plein vol
  • Un drone qui plaira aux plus jeunes
  • Livré avec des accessoires amusants
  • Ses performances en plein vol limitées
  • Sa portée de 20 mètres

No products found.

Drones équipés de caméras HD

Bebop 2

Exit les mini-drones commercialisés dans les rayons « jouets » des grandes surfaces, le constructeur français semble bien décider à passer à la vitesse supérieure avec son tout premier quadricoptère équipé d’une caméra HD.

Souhaitant notamment faire de l’ombre à DJI dont la gamme Mavic envahit le monde des drones professionnels, Parrot conçoit le Bebop 2, un quadricoptère petit par la taille et grand par les performances.

Ce drone, résultat de 2 ans de conception, bénéficie de toute l’expertise des ingénieurs français. À commencer par son poids de 500 grammes et son aspect aérodynamique, lui permettant d’être aisément transporté. Une conception aérodynamique donc, lui permettant notamment d’atteindre la vitesse de 60 Km/h, faisant ainsi mieux que le Spark de DJI par exemple, dont la vitesse ne dépasse pas 55 Km/h. Par ailleurs, le Bebop 2 est notamment équipé d’un accéléromètre permettant de contrôler sa vitesse en toute simplicité.

Un drone très bien outillé

En termes de fonctionnalités, le drone français n’est pas en reste. Grâce au GPS dont il est équipé, il profite d’une technologie de reconnaissance visuelle, d’un suivi de données GPS, et d’un baromètre.

Du côté de la prise de vue, le Bebop 2 souhaite faire mieux, ou du moins tout aussi bien qu’un Mavic avec sa caméra Fisheye grand angle de 14 MP. La caméra est notamment capable de prendre des photos en 3800x3188p et des vidéos en Full HD 1920x1080p. Néanmoins, le résultat final s’avère nettement moins satisfaisant que celui obtenu par un Spark ou un Mavic de DJI. En effet, bien qu’elles soient en HD, les prises de vue du Bebop 2 souffrent de couleurs un peu trop fades et ne sont pas aussi joliment contrastées que celles des drones de DJI.

Heureusement, le Bebop 2 se rattrape avec son autonomie. Le drone s’alimente grâce à une batterie de type Li-Po de 2700 mAh lui permettant de voler plus de 25 minutes avant de s’épuiser, parvenant ainsi à faire mieux qu’un Spark et tout aussi bien qu’un Mavic.

No products found.

Bebop 2 power

Le Bebop 2 power n’est autre qu’un Bebop 2 avec des caractéristiques accrues et un nouvel habillage esthétique. Il est notamment équipé d’un châssis complètement noir lui conférant beaucoup d’allure. Du côté de l’électronique, il bénéficie d’une batterie plus puissante lui permettant de facilement atteindre les 30 minutes en vol. De plus, le drone est livré avec une batterie supplémentaire pré-chargée doublant ainsi son temps de vol déjà satisfaisant.

Hormis ces quelques éléments le drone est loin de constituer une révolution par rapport à son ancien modèle. Si ce n’est le nouveau mode « vidéo » dont il bénéficie. Un mode qui comme son nom l’indique optimise l’appareil pour l’enregistrement vidéo. Néanmoins, la qualité des prises de vue reste très perfectible et n’atteint toujours pas celle d’un Spark ou d’un Mavic. Heureusement, l’appareil fait preuve d’une grande stabilité lors de la prise de photo et l’enregistrement des vidéos pour un résultat précis, à défaut d’être de qualité satisfaisante.

AvantagesInconvénients
  • Sa légèreté et son aspect compact
  • Ses performances en vol satisfaisantes
  • Sa stabilité en vol
  • Son autonomie de batterie
  • Riche en fonctionnalités
  • Double batterie dans le Bebop 2 power
  • Rapport qualité/prix
  • Une caméra HD perfectible
  • Absence d’une technologie d’évitement des obstacles

No products found.

Anafi

Le Anafi est le tout dernier quadricoptère équipé d’une caméra 4K de l’entreprise Parrot. Si le Bebop 2 n’était pas parvenu à inquiéter les Mavic du géant chinois, les ingénieurs français semblent bien décidés à renverser la tendance avec leur Anafi.

Ce quadricoptère se distingue par rapport au Bebop 2 avec son poids de 350 grammes et son aspect compact. De plus, l’appareil est complètement pliable et trouvera ainsi sa place dans n’importe quel sac ou poche de veste. Par ailleurs, le Anafi bénéficie d’un grand soin esthétique avec son châssis entièrement noir, sa forme en X lorsqu’il est déployé, permettant d’apprécier l’élégance de ses lignes.

Premier drone équipé d’une caméra 4K

Néanmoins, la véritable révolution apportée par le Anafi se trouve du côté de sa caméra. En effet, il s’agit du tout premier drone de l’entreprise à pouvoir capturer en 4K grâce au capteur Sony IMX230 dont il est équipé. La caméra est notamment stabilisée sur 3 axes numériques et permet de prendre des photos de 21 Mp. De plus, le capteur est un grand-angle ajustable jusqu’à 180º. À l’instar du Mavic Zoom,  le Anafi possède un zoom optique 2,8x auquel on peut ajouter son mode « Dolly Zoom Effect » offrant ainsi des perspectives intéressantes en termes de prise de vue. Des photos et vidéos que vous allez pouvoir enregistrer sur la carte mémoire micro SD de 16 Go livrée avec le drone.

Offrant une expérience de vol agréable

Du côté de son potentiel en vol, l’Anafi n’est pas en reste, à commencer par sa vitesse de pointe de 55 Km/h et la bonne résistance qu’il démontre face aux vents violents. En ce qui concerne sa stabilité, l’Anafi est équipé d’un GPS, d’un altimètre et d’un baromètre, autant d’outils lui conférant une excellente stabilité. Il bénéficie également d’une ribambelle de fonctionnalités accessible depuis l’application free flight 6. Par ailleurs, le drone se pilote aussi par le biais d’une télécommande « Sky controller 3» de Parrot, lui assurant une portée annoncée de 4 Km.

Quant à son autonomie, l’Anafi peut voler jusqu’à 25 minutes, faisant ainsi tout aussi bien qu’un Bebop 2 mais moins bien qu’un Bebop 2 power.

AvantagesInconvénients
  • Drone pliable facile à transporter
  • Caméra 4K à capteur de 21 MP
  • Carte mémoire mini SD de 16 Go livrée avec le drone
  • Excellentes performances en plein vol
  • Portée de 4km avec la Sky controller 3 de Parrot
  • Nous aurions aimé une meilleure autonomie de batterie
  • Absence d’une technologie d’évitement des obstacles

No products found.

Drones professionnels

Parrot Disco

Le Disco de Parrot est un drone pour le moins singulier. Que ça soit en termes de conception, pour sa façon de voler et de ses performances générales, le Disco se distingue clairement des autres quadricoptères dont on a l’habitude. En effet, ce drone est notamment équipé d’une seule voilure fixe lui conférant une manière de décoller, de voler et d’atterrir différente des drones standards. Ainsi, pour faire décoller le Disco de Parrot, vous n’avez qu’à le lancer en avant comme un frisbee après avoir allumé son moteur. Une fois en l’air, le Disco se pilote en toute simplicité grâce à la Sky Controller 2 non livrée dans le pack standard de l’appareil. Le pilotage peut s’effectuer grâce à un smartphone aussi par le biais de l’application Free flight Pro.

En vol, le drone peut notamment atteindre la vitesse de 80 Km/h, grâce à ses ailes aérodynamiques conçues en polypropène renforcé. Une vitesse super-sonique qui risque de rapidement mettre le drone hors de portée. D’ailleurs, vu sa taille imposante, il est fortement conseillé de faire voler le Disco de Parrot dans de grandes surfaces ouvertes, comme un stade ou un terrain de golf par exemple.

Un drone conçu pour le FPV

Sinon, le Disco est le drone FPV par excellence grâce au casque de réalité virtuelle fournie dans le pack « Adventurer » de l’appareil. Un pack qui coûte quelques centaines d’euros supplémentaires mais dont on vous recommande l’acquisition si vous souhaitez pleinement exploiter le potentiel certain du Disco de Parrot.

Du côté de la prise de vue, le Parrot est équipé de la même caméra que le Bebop 2, à savoir une Fisheye grand angle de 14 MP, permettant de prendre des photos en haute résolution et d’enregistrer des vidéos en Full HD. Vous allez pouvoir enregistrer l’ensemble des vos prises de vue dans le stockage interne de 32 Go de l’appareil. Néanmoins, tout comme dans le Bebop 2, les rendus finaux que permet sa caméra sont peu satisfaisants, notamment en termes de couleurs.

Par contre, le Disco dispose d’une excellente autonomie de batterie, lui permettant de tenir plus de 45 minutes en vol.

AvantagesInconvénients
  • Aspect esthétique original
  • Le meilleur drone de Parrot en termes de performances en vol
  • Pointe de vitesse à 80 Km/h
  • Aussi simple qu’intuitif à piloter
  • Pack « adventurer » livré avec un casque de réalité virtuelle…
  • …Offrant une excellente expérience FPV
  • Autonomie de batterie atteignant les 45 minutes
  • Le prix du pack « Adventurer »
  • Caméra aux performances limitées

No products found.

Parrot : que penser de ses quadricoptères ?

Malgré ses récents déboires économiques, ce n’est pas sans raisons que l’entreprise Parrot occupe actuellement la seconde place dans le leadership mondial du drone, tout juste après le géant de Shinzen, DJI.

Comme vous l’avez constaté tout au long du focus du jour, il apparait clairement que l’entreprise parisienne dispose d’une expertise certaine dans la conception de quadricoptères. En moins d’une décennie, le catalogue de Parrot s’est étoffé d’une bonne quinzaine de drones, démontrant la volonté du constructeur à élargir ses horizons et à satisfaire à des besoins de plus en plus exigeants.

Néanmoins, en dépit de ses efforts notables, il semblerait que Parrot doive encore acquérir de l’expérience si elle souhaite faire de l’ombre à l’actuelle leadership mondiale, DJI, dont les drones affichent des meilleures caractéristiques, à la fois esthétiques mais surtout techniques.

Points forts de Parrot

  • Un catalogue riche d’une bonne quinzaine de quadricoptères
  • Ses mini-drones qui plairont aux plus jeunes
  • L’aspect esthétique de certains de leurs appareils
  • Le Bebop 2 et le Anafi qui font de l’ombre aux Mavic de DJI
  • Des drones faciles à piloter et qui font preuve d’une grande stabilité
  • Un rapport qualité/prix attrayant
  • Une entreprise française qui représente l’ingénierie de l’hexagone sur la scène mondiale

Points faibles de Parrot

  • Certains drones aux performances de vol limitées
  • La majorité des drones ont une faible autonomie de batterie
  • Nous aurions aimé une meilleure caméra pour le Bebop 2…
  • Un drone Disco un peu trop cher au vu de ses performances
  • Au final, un catalogue assez pauvre par rapport à la concurrence
  • Des drones aux caractéristiques générales très perfectibles pour espérer inquiéter d’autres marques leader actuellement

Tableau des drones Parrot recommandés

Drone ParrotPhotoQualité des imagesAutonomieRésistance au ventPetit plusNote amazonPrix
AnafiParrot ANAFI | Drone Quadricoptère Pliable...4K 21 MP(≤ 25 min)++Zoom optique699,00 €
Bebop 2Parrot - Drone Quadricoptère Bebop 2 -...FHD 14 MP(≤ 25 min)+Aucune329,95 €
Bebop 2 powerParrot - Pack Drone Quadricoptère Bebop 2...FHD 1080p 14 Mp(≤ 50 minutes)++Design « dual black »512,89 €

Conclusion : Parrot, peut-elle assurer l’avenir du drone made in France ?

Si actuellement Parrot côtoie les plus grands de ce monde, le Frenchie  a encore bien du chemin à faire si elle veut arracher à DJI sa place de premier leader mondial.

Nous considérons que Parrot doit encore enrichir son catalogue et proposer des drones, qui, à l’instar des Mavic de DJI, soient à la fois des appareils pour le divertissement tout en étant des outils de travail polyvalents. Avec l’Anafi et le Bebop 2, le constructeur a démontré qu’il était capable du meilleur et il serait dommage qu’il s’arrête en si bon chemin. Par ailleurs, il serait temps que Parrot élargisse ses horizons et vise l’univers de l’entreprise en concevant des drones pour les professionnels de l’image, mais aussi des drones pour aider à effectuer des missions de sauvetage ou pour assister à certaines tâches agricoles de grande envergure, comme le Matrice de DJI encore une fois. Vu les progrès notables effectués par l’entreprise parisienne lors des dernières années, nous ne doutons pas de ses capacités à y parvenir…

Summary
Review Date
Reviewed Item
Les drones Parrot
Author Rating
41star1star1star1stargray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *