Quels sont les événements clés pour l’industire des drones en 2018 ?

2018 fût une année particulièrement riche pour l’industrie du drone, c’est le moins que l’on puisse dire. On peut, entre autres, évoquer l’intérêt grandissant des entreprises pour les quadricoptères professionnels, l’extension du programme LAANC (The Low Altitude, Authorization and Notification Capability), ou la conception de nouveaux drones comme le Phantom 4 RTK de DJI, entre autres. On peut aussi évoquer le développement important de la réglementation sur les drones en Europe et en Inde.

Néanmoins, dans l’article d’aujourd’hui, nous allons illustrer les tendances majeures qui ont participé au développement de l’industrie du drone. Parmi ces tendances, trois axes se démarquent nettement: l’intérêt croissant des entreprises privées et publiques pour les drones,l’expansion/régression des fournisseurs de drones et
l’expansion de DJI.

Voyons ses 3 points ensembles.

L’intérêt croissant des entreprises privées et publiques pour les drones

drone inspection

L’intérêt des entreprises pour les drones ne date pas d’hier. Néanmoins, depuis quelques années et plus particulièrement en 2018, cet intérêt a significativement augmenté dans plusieurs secteurs tels que les assurances, les services publics, la construction et tout ce qui touche aux techniques d’arpentage.

En effet, en 2018, les entreprises ont commencé à dépasser le stade où les drones n’étaient utilisés que provisoirement. Des entreprises qui devaient faire appel à des équipes spécialisées pour déterminer la faisabilité d’un programme de drones pour évaluer sa capacité à accomplir des tâches précises.

Cet intérêt peut s’observer notamment aux États-Unis, où le nombre de pilotes certifiés a considérablement augmenté. Un chiffre qui est passé de 74000 pilotes distants certifiés au début de l’année à 112,500 pilotes à la fin de la même année. 38 500 pilotes supplémentaires donc, représentant une augmentation de 50 % par rapport à l’année dernière.

Cette information prend un tout autre intérêt lorsqu’on sait que ces pilotes sont formés pour travailler dans des entreprises, et des agences publiques essentiellement. Cette tendance est clairement apparue dans l’enquête de référence annuelle réalisée durant l’été 2018.

L’expansion/régression des fournisseurs de drones

L’année 2018 fût donc riche pour l’industrie du drone, et dans cette course à celui qui gagnera le plus de clients et satisfera le plus d’investisseurs, il y’eût autant de gagnants que de perdants.

118 millions de pertes pour Airware

airware_drones

Du côté des perdants, on peut citer l’exemple d’Airware, l’entreprise américaine de drones fondée en 2011 et dont les pertes se sont élevées à plus de 118 millions de dollars au cours de l’année 2018.

Heureusement, Delair, une autre entreprise de drones a acquis la solution logiciel d’Airware qui assure la continuité du service pour les clients et les revendeurs déjà existants. Pour le reste, cet accord a permis de sauver l’équipe de l’entreprise Redbird, spécialisée dans la construction et les mines, qu’Airware avait acheté en 2016.

Parrot qui déçoit

parrot bebop

L’autre désillusion nous vient du Frenchie, Parrot. En effet, alors que le constructeur français venait de lancer son tout dernier quadricoptère, le ANAFI, destiné au marché des drones commerciaux, le directeur général de l’entreprise a annoncé récemment des résultats financiers décevants. Selon lui, la raison est principalement due à la régression des marchés du drone de loisir. Au vu de ce contexte si peu réjouissant, il est intéressant d’observer comment Parrot va réagir et si ses filiales sauront se redimensionner pour faire face à cette perturbation économique.

PrecisionHawk, où comment peser lourdement sur l’industrie du drone

Troisièmement, l’acquisition de HAZON et d’Inspectools par PrecisionHawk fût un autre grand événement de l’année 2018 . Ces entreprises sont connues pour assurer des services d’inspection dans tout ce qui touche à la technologie utilisée dans le secteur des énergies.

precisionhawk_logo

Ainsi, PrecisionHawk est désormais beaucoup mieux outillée pour surveiller, collecter et analyser des tas d’informations en ayant recours à l’utilisation de drones. Il apparaît clairement qu’avec ces acquisitions, PrecisionHawk se positionne en tant que fournisseur prioritaire pour les sociétés souhaitant effectuer des inspections d’actifs, entre autres. Les concernées sont notamment les sociétés pétrolières mais aussi celles du gaz, des assurances et autres services publics qui ont besoin d’effectuer des opérations hors de portée de visuelle. Ou des opérations BVLOS, un acronyme pour indiquer « Au-delà de la ligne visuelle, ou en d’autres termes que les drones peuvent désormais voler au-delà de la visuelle de l’opérateur (pilote).

L’expansion de DJI

DJI détient actuellement 74% du marché mondial du drone

dji logo

Il est impossible d’évoquer l’industrie du drone sans évoquer le leader mondial du secteur, le constructeur chinois DJI. Malgré ses récentes pertes liées à une affaire de corruption interne, le leader de Shinzen continue de dominer le marché et a réalisé des profits considérables dans toutes les catégories, allant du quadricoptère entrée de gamme, aux drones professionnels conçus pour les entreprises. Le constat est sans appel et les chiffres montrent nettement que DJI est toujours la marque qui domine le marché des drones en détenant 74 % des parts de ce secteur à échelle mondiale.

La part de marché mondiale actuelle de DJI est supérieure à celle qu’elle fût l’année d’avant. De 72 %, l’entreprise détient désormais 74 % du marché. Ce chiffre prend une toute autre dimension lorsqu’on sait qu’en 2016 seulement, ce chiffre ne dépassait pas les 50%.

Les drones de DJI sont-ils défaillants en termes de sécurité ?

De l’autre côté, de nombreux spécialistes et analystes de l’industrie du drone, ont émis l’hypothèse selon laquelle des défaillances sécuritaires sur les mini-drones avions de DJI allaient mettre fin à l’hégémonie mondiale de l’entreprise. Néanmoins, ces craintes se sont vites avérées infondées lorsqu’on regarde le succès commercial qu’ont connus ces drones.

Afin d’endiguer toutes les craintes autour des pratiques de DJI en matière de sécurité des données utilisateurs collectés par ses appareils, le constructeur chinois a fait appel à une société d’enquête numérique, Kivu Consulting, Inc, dont la mission était d’examiner de façon autonome et indépendante les pratiques de DJI en matière de transmission et de stockage de données de ses appareils. L’analyse effectuée par Kivu a aussitôt permis de conclure que les utilisateurs des drones de DJI avaient le plein pouvoir sur les données collectées et transmises par les appareils volants de l’entreprise.

DJI, une entreprise qui ne cesse d’aller de l’avant

dji inspire 2

Pour le reste, le rapport montre clairement que la dominance de DJI revient au développement agressif de ses produits, à ses avancées technologiques considérables, ainsi qu’au développement de ses partenariats dans le secteur entrepreneurial. En effet, la marque chinoise ne cesse de concevoir drone sur drone et détient de puissants partenariats dans le secteur de la technologie et de l’écosystème de l’entreprise.

L’année dernière, il apparaissait clairement que les progrès de l’entreprise allaient se poursuivre compte tenu de sa position de leader, de son partenariat stratégique avec Hasselblad, de son investissement récent dans une installation de recherche et de développement à Palo Alto, en Californie, et sans oublier bien sûr, l’ensemble des partenariats qu’elle ne cesse de nouer dans pleins d’entreprises à travers le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *