Un scandale de corruption chez DJI?

Tout ne va pas pour le mieux chez DJI, le fabricant chinois de drones, leader mondial du secteur. En effet, l’entreprise vient de découvrir une affaire de corruption interne dont les conséquences s’élèvent à plus 150 millions de dollars de perte sur l’année 2018.

Vendredi, la société a confirmé que plus d’un milliard de yuans avait inexplicablement disparu de ses caisses. Une enquête a aussitôt été diligentée et se trouve maintenant entre les mains de la police locale.

Dans un communiqué, l’entreprise a notamment déclaré ceci : « DJI condamne fermement toute forme de corruption. Nous venons de mettre en place une cellule de travail qualifiée sur la lutte contre la corruption afin de renforcer les mesures de lutte contre ce fléau.

« Quelques affaires de corruption ont été transmises aux autorités concernées et plusieurs employés ont été licenciés » a poursuivi DJI.

Les employés de DJI gonflent les coûts des matériaux et des pièces avant de les détourner

dollar

Dans une autre déclaration, le constructeur chinois s’est expliqué : « lors d’une récente enquête, nous avons constatés que certains de nos employés avaient délibérément gonflé le coût de certaines pièces, matériaux et autres produits pour en tirer un gain financier personnel. Nous avons agi au plus vite en licenciant les employés concernés avant de prendre les mesures judiciaires adéquates. Nous poursuivons notre enquête interne en coopération avec celle menée par les forces de l’ordre ».

DJI a notamment indiqué que l’ampleur de la corruption est stupéfiante en termes de chiffres d’affaires de l’entreprise sur l’année 2018. Le constructeur a déclaré qu’un petit groupe mal intentionné avait réussi à détourner des sommes d’argent considérables en toute discrétion avant que quiconque n’ait réalisé ce qui se passait.

Un rapport alarmant

Dans ce contexte, le « China Securities Journal », un journal géré par l’État, a cité un rapport publié par une entreprise interne, selon lequel plus de 40 personnes travaillant chez DJI ont fait l’objet d’une enquête. Néanmoins, le rapport stipule que ces employés ne sont en réalité qu’une goutte dans un océan de corruption pour DJI. En effet, le département des ressources humaines de l’entreprise chinoise aurait déclaré avoir employé plus de 12000 personnes à la fin de l’année 2018, et des prévisions du même département estiment que ce chiffre devrait dépasser les 14000 d’ici la fin de l’année 2019.

« Nous prenons des mesures drastiques pour renforcer les contrôles internes. Nous avons notamment mis en place de nouveaux moyens permettant à nos employés de soumettre des rapports confidentiels et anonymes concernant toute violation des politiques de l’entreprise en matière de déontologie et d’éthique de conduite sur le lieu de travail. » Conclut DJI.

Source: Dronelife

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous nous quittez déjà ?

Jetez un coup d'oeil sur les bonnes affaires  en cours avant :) !

Voir les bons plans en cours