Comment utiliser votre drone pour pêcher ?

La pêche avec un drone, il faut avouer que cela devient très à la mode et il n’y a pas de raison de se priver du plaisir que cela procure.  Il y a sur YouTube un nombre impressionnant de vidéos de personnes ayant réalisé le défi d’une pêche avec un drone. Si donc vous avez envie de vous lancer, je vous explique tout ici. Évidemment tout commence par le choix du drone.

Les deux types de drone de pêche

Si votre volonté est de savourer le plaisir d’une pêche entièrement conduite avec un drone, il faudra vous procurer un drone étanche comme le Top Sea Splash, Splashdrone ou encore Aguadrone.

Mais autant le dire tout de suite, les drones de ce genre coûtent relativement cher. Ils ont cependant l’avantage d’être livrés avec un dispositif de largage comportant une caméra. Le système de largage est commandé depuis la radiocommande que vous avez en main. Ces drones vous permettent de repérer le poisson et de larguer la ligne. Une fois que le poisson sera ferré, il vous faudra mouliner vous-même afin de le remonter hors de l’eau.

Au moment de l’achat, vérifiez que la structure est en acier inoxydable et/ou en aluminium CNC. Avec ces drones, la pêche est relativement facile. Vous n’avez qu’à poser les leurres ou les appâts et lancer votre drone.

Mais si vous avez déjà un drone photographique comme le drone DJI Phantom 4 et que vous comptiez l’utiliser pour la pêche, cela reste possible. La méthode est artisanale et il vous faudra être très prudent pour ne pas abîmer votre drone au contact de l’eau.De nombreuses vidéos montrent que l’utilisation détournée du drone photographique reste efficace. Cependant, vous devrez fixer vous-même le système de largage.

 

Quatre critères à prendre en compte pour choisir votre drone

Il faut s’assurer que le drone que vous avez choisi remplit les critères suivants :

  • Le premier critère est l’autonomie. Un drone qui ne peut pas tenir le temps de l’exploration n’est pas fiable. Imaginez que la batterie lâche alors même que votre appareil est encore à 250 m de la berge où vous vous trouvez.
  • Deuxième critère : il faut un drone robuste. Il ne s’agit pas ici de se procurer un hélicoptère de combat, mais ne prenez pas non plus un petit drone qui serait emporté au moindre coup de vent. De même il doit être capable de supporter le poids de la ligne.
  • Le troisième critère, c’est la vitesse de vol. Si votre drone n’est pas capable de voler vite, sa batterie sera encore plus sollicitée. De plus vous n’êtes pas près d’identifier rapidement un poisson et de le pêcher. Il faut donc une certaine vitesse pour explorer rapidement les surfaces de l’eau et repérer le poisson.
  • Dernier critère : le drone doit être facile à piloter. N’oubliez qu’il faut être capable de contrôler le drone, le stabiliser pour viser l’endroit où on souhaite envoyer l’hameçon et ensuite activer le largage de la ligne. La synchronisation de ces opérations est facilitée par une bonne maniabilité du drone.

Comment gérer le drone afin de lancer votre ligne

Lorsque vous disposez d’un drone déjà conçu pour la pêche, il ne vous reste plus grand-chose à vous procurer. Assurez-vous juste de fixer correctement la ligne au système de largage afin qu’il ne reste pas accroché à celle-ci. Une erreur au moment de la fixation de la ligne peut entraîner la perte du système de largage, voir du drone. De même assurez-vous que ce système de largage soit correctement fixé au drone afin de ne pas le perdre en route.

largage appât avec drone

Si vous possédez un drone photographique simple, il vous faudra acheter et installer votre système de largage vous-même. Pour vous procurer un système de largage, il suffit de rechercher dans les magasins en ligne vendant les accessoires pour drone de pêche. Les marques Helsel ou Multinnov notamment sont spécialisées dans ce domaine. Ces systèmes sont généralement fournis avec une télécommande permettant le largage à distance.

La première chose à savoir c’est que toute charge à poser sur un drone doit se faire en veillant à l’équilibre de l’engin. C’est pourquoi il est recommandé de fixer le système bien au centre entre les trains d’atterrissage. Essayez donc de repérer ce centre et installez le mécanisme de largage. Veillez à ce qu’il soit solidement attaché pour qu’il ne se détache pas au cours de l’exploration.

Assurez-vous d’avoir bien positionné la pince de dégagement, car c’est elle qui tient la ligne de pêche et qui la largue au moment opportun. Attention, il ne faut pas oublier de déverrouiller la bobine de votre canne à pêche pour permettre à la ligne de s’étendre facilement lorsque le drone s’envole. De même vérifiez bien que les hélices et la ligne ne se rencontrent pas afin d’éviter l’accident pendant le vol.

Comment assurer le pilotage de votre drone ?

L’objectif n’est certes pas de regarder notre joli drone dans les airs, mais de contrôler sur notre écran si la caméra a repéré un poisson ou un banc de poissons. Il faut aussi avoir à l’œil le niveau de la batterie et le niveau de résistance de l’engin dans les airs. Une fois que vous avez repéré le poisson, larguez votre ligne portant au bout le leurre.

Généralement, après le largage, vous devez vous-même tirer sur la ligne. Cependant vous pouvez aussi utiliser le drone pour ramener le poisson vers la berge. Pour cela il faudra que la ligne soit fixée directement sur le drone et que votre drone soit assez robuste pour résister à la force du poisson.

Certains drones sont entièrement étanches et sont munis d’un dispositif leur permettant d’atterrir sur l’eau. C’est notamment le cas du drone Splash qui peut atterrir et décoller sur l’eau. Cependant, lorsque vous ne comptez que faire transporter les appâts par drone, vous pouvez simplement utiliser Fantom DJI qui est d’ailleurs le drone le plus utilisé pour la pêche.

Quelques mesures de sécurité.

Il y a trois erreurs qu’il vous faudra éviter lors d’une partie de pêche avec un drone.

  • Première erreur : lorsque le fil de la canne à pêche s’enroule dans les rotors de vos hélices. Veillez pour éviter cela à ce que votre fil soit légèrement tendu pendant le décollage du drone.
  • Deuxième erreur : mal fixer le clip de largage. En effet si au lieu de larguer la ligne, le drone la fait défiler, il y a un risque que le poisson au bout de la ligne ne tire votre engin vers le fond de l’eau, surtout s’il s’agit d’un poisson un peu gros. Certes, il existe, comme je l’ai dit plus haut des drones-héron qui peuvent tirer sur la ligne jusqu’à ramener le poisson, mais même dans ce cas, le risque est toujours important.
  • La troisième erreur est liée au contrôle de votre environnement. Soyez sûr que les vents vous sont favorables, certains drones ne peuvent pas voler si les vents sont trop violents. De même assurez-vous que votre drone ne vole pas trop loin car il serait dommage qu’il ne puisse pas revenir à vous à cause d’un manque d’énergie. Vous pouvez cependant toujours fixer une deuxième ligne à votre drone pour le faire revenir manuellement en cas de pépin. Enfin le contrôle de votre niveau de batterie sera particulièrement important car l’appât et le système de largage sont un excédent de poids et donc le niveau de batterie descendra plus vite qu’habituellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *