7 astuces pour augmenter l’autonomie de votre drone

Comme la plupart des pilotes, vous êtes probablement frustré par les courts temps de vol de votre drone. Ne vous inquiétez pas, nous aussi, et du coup nous nous sommes penché sur la question et vous donnons 7 conseils et astuces pour augmenter l’autonomie de votre drone.

Un peu de théorie

Pour fonctionner, le drone (plus précisément ses moteurs et sa carte électronique) a besoin d’énergie, énergie qu’il tire de sa batterie. A noter qu’il existe trois autres sources d’énergie possibles pour un drone. Cependant, nous ne parlerons ici que de la batterie. En effet, si le kérosène, carburant habituel des avions, peut être évoqué, il ne peut être utilisé que sur les drones Fixed-wing. Il en est de même pour les piles à combustible, convertissant des éléments électrochimiques en énergie électrique : son poids fait que seuls les drones Fixed-wing peuvent en être équipés. Les drones équipés d’un dispositif requérant l’énergie solaire sont encore rares, bien qu’il puisse convenir à nombreux drones multi-rotors.

Les facteurs influant sur la durée de batterie du drone

La consommation d’énergie d’un drone dépend de sa vitesse, de son poids et de son design. Il convient de noter que les mouvements mécaniques du drone impactent beaucoup plus la durée de vie d’une batterie que son électronique (GPS,Sonar…) ou ses modules de communication assurant la liaison entre le pilote et le drone. Cependant, le support de ces technologies pouvant constituer un certain poids, il va sans dire que plus il y en a, plus le drone utilisera de l’énergie.

Pour augmenter l’altitude maximale de vol et la durée de vol d’un drone, ci-après quelques astuces :

Choisir un mode de vol standard

Plusieurs modèles de drones proposent différents types de vol. Cependant, plus le mode de vol sera « sensible », soit sophistiqué, plus le drone consommera de l’énergie. En ne vous fiant qu’à votre pilotage, vous pourrez espérer jouer plus longtemps avec votre drone.

A noter que la vitesse à laquelle un drone est lancé influe sur son autonomie. En Australie, une expérience a été tentée dans ce sens. En faisant voler un drone chargé à bloc d’un point à un autre de façon continue jusqu’à ce que la batterie atteigne les 20%, des étudiants de la School of Computer Science and Engineering de l’université du New South Wales à Sydney, ont constaté que tant que le drone volait à moins de 8m/s, il consommait peu d’énergie. Par contre, au-delà, la batterie s’épuisait rapidement. Ainsi, si vous voulez que votre drone vole vite tout en économisant sa batterie, pilotez-le à la limite de la vitesse maximale fixée par le fabricant.

Prendre en considération les conditions météorologique

Si vous êtes à l’extérieur, tenez compte du vent.

Selon l’expérience menée par nos étudiants précités, le vent affecterait la consommation d’énergie par la batterie. Il semble qu’un drone volant selon le sens du vent dépense peu. En fait, imaginez une personne qui essaierait de nager à contre-courant : elle aura à fournir plus d’effort que dans le cas où elle se laisserait porter par les flots… Ainsi, plus le drone sera soumis à des turbulences, plus il devra consommer de l’énergie pour rester stable.

S’il y a beaucoup de vent, faites donc voler votre drone à l’intérieur. Ceci réduira aussi les risques pour votre drone : par mauvais temps, vous pourrez perdre plus facilement le contrôle et provoquer un accident et / ou des dégâts matériels.

Équiper vous d’une batterie plus puissante

Les batteries au lithium polymère (Li-Po) plaisent aux fabricants de drones car tout en étant légères, elles peuvent stocker beaucoup d’énergie. Néanmoins, une batterie de 100mAh ne durera pas autant qu’une batterie de 2000mAh.

Ainsi, vous volerez plus longtemps avec une batterie plus puissante. Attention toutefois : une telle batterie peut aussi être plus lourde et donc, requérir plus d’énergie. Finalement, il se peut alors que la durée du vol n’augmente pas. A vous de voir si le changement de batterie peut réellement optimiser la durée de vol.

Recharger la batterie au bon moment

En utilisant une batterie rechargée à bloc juste avant le vol, le drone sera plus autonome qu’avec une batterie complètement chargée quelques jours auparavant. En pratique, il faut charger partiellement la batterie après son usage (par exemple à 60%), puis prendre le reste juste avant le vol à proprement parler.

Recharger la batterie suffisamment, mais sans excès

Ce n’est pas parce qu’elle reste longtemps sur son chargeur qu’elle emmagasinera plus d’énergie. La capacité reste la capacité. Par ailleurs, laissée plus longtemps qu’il ne faut, une batterie Li-Po peut exploser. Sinon, elle risque de s’user plus rapidement.

Ne pas faire voler un drone avec une charge de batterie inférieure à 20%

Vous éprouverez trop l’engin. Par ailleurs, à chaque fois que vous laisserez sa batterie à moins 20%, vous diminuerez la durée de vie de celle-ci. Donc, vaut mieux être raisonnable et faire revenir le drone pour une nouvelle recharge au seuil des 20%.

Enlever les éléments amovibles

Si vous ne voulez que faire voler votre drone, envisagez d’enlever la caméra si c’est possible.

Vous pouvez aussi penser à retirer les protections des hélices : celles-ci peuvent avoir quand même leur poids. Attention toutefois de piloter le drone en zone sécurisée : sans protection, il peut blesser quelqu’un et faire des dégâts.

 

Summary

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *