Comment entretenir et nettoyer votre drone ?

Je reçois fréquemment des questions concernant l’entretien des drones de la part de débutant , est ce qu’il y a des contrôles à faire avant d’utiliser son drone ? Comment le nettoyer ? Quels produis utilisés ,etc?

L’article suivant essayera d’apporter une réponse à ces questions pour mieux conserver son drone et augmenter sa longévité .Le drone étant cependant le fruit d’une mécanique complexe, ses limites techniques sont bien souvent testées par leurs propriétaires, que ce soit en les faisant voler par temps difficile (par exemple sous la pluie, ou par vents forts) ou en tentant des figures compliqués comme les loopings  ou encore suite un atterrissage forcé. Les drones nécessitent donc un entretien régulier si leurs propriétaires veulent les conserver longtemps. L’article suivant aura donc pour objet de vous présenter différentes trucs et astuces pour y parvenir.

Méthode NSE: Nettoyer, soigner et entretenir

L’utilisation du drone se faisant essentiellement en extérieur, il est important de bien Nettoyer son drone avant et après l’usage. Pour cela, vous utiliserez un chiffon et de l’alcool ménagé pour s’assurer que l’extérieur de l’appareil ainsi que les hélices restent propres.

Nettoyer son drone

Pour l’intérieur du drone, vous pouvez utiliser de l’air comprimé (voir ce produit) afin de retirer la poussière. Concernant la lentille de la caméra si votre drone est équipé, je recommande l’utilisation d’un coton-tige avec du produit adapté pour le nettoyage optique (le XSories LENS Lens pen ou les produits de la marque Carl Zeiss sont recommandés pour ce type d’opération). Il est cependant vivement conseillé de retirer la batterie avant tout nettoyage.

Soigner son drone

Le deuxième point important est justement le Soin que l’on apporte à la batterie du drone. Pour maximiser sa durée de vie, il est important de suivre les instructions données dans le manuel. Évitez d’envoyer votre drone le plus loin possible à la première utilisation car la batterie est en générale chargée à 40% lors de l’achat. Surtout utilisez les chargeurs officiels qui sont conçus spécifiquement pour charger de manière sécurisée et optimisée votre batterie. Enfin si vous avez des batteries de réserve, il vaudra mieux les stocker dans un endroit ventilé et sec et à l’abri du soleil, en général la température ambiante ne doit pas excéder les 20°C et la batterie doit être chargée mais pas à 100%. L’utilisation d’un sac à batteries ignifugé permettra une meilleure conservation et vous protégera en cas d’incendie ou d’explosion de la batterie.

Et l’entretenir!

Enfin l’Entretien des différentes pièces consommables est important pour votre drone car il permet une utilisation optimale des capacités de votre appareil. Par exemple des hélices mal équilibrés peuvent entraîner une surcharge de travail sur votre moteur ce qui peut conduire par la suite à une panne de celui-ci, ce qui deviendrait problématique si la panne avait lieu pendant le vol. L’effet le plus connu des déséquilibres du drone est l’effet Jello (sorte de vagues qui apparaissent sur les vidéos prises par les drones) qui est du en grande partie aux vibrations causées par ces déséquilibres.

calibrage et test d'hélice de drone
Il existe notamment des testeurs d’hélices (notamment le kit de Magideal ou celui de Du-Bro) pour détecter ce problème et la méthode pour y remédier est d’alourdir les pales de votre drone soit avec du scotch soit avec de la résine. Le scotch est cependant la solution la plus recommandée car la résine demande une manipulation plus longue entre la pose de résine, le séchage et le limage. Mais avoir des pièces de rechange est aussi un bon moyen pour anticiper les complications.

Vérification avant l’envol

En suivant les conseils des différents utilisateurs, il est possible de développer une routine avant chaque vol afin de s’assurer que son drone ne présente aucune anomalie. Celle-ci commence donc par une inspection physique des différentes pièces de l’appareil.

envol drone

Vérifier le corps du drone

Il faut donc commencer par vérifier que la batterie est intacte et que les connecteurs sont propres, comme expliqué plus haut il faut faire de même pour les hélices et surtout vérifier qu’elles sont bien fixées. Vous vous assurerez aussi que la coque de votre drone ne présente aucune bosse, fissure ou aucun autre dégât. Si votre drone est équipé d’une caméra, vérifiez aussi que l’objectif est propre afin de s’assurer que les photos ou les films que vous prendrez soient de bonne qualité.

Vérifier les hélices

Enfin vous pouvez aussi tester les hélices manuellement afin de s’assurer qu’elles tournent correctement, s’il y a une gêne dans la rotation, cherchez à trouver son origine avant de démarrer le drone.
Puis faites un premier vol d’essai pour voir si tout tourne bien. S’il n’y a pas de bruit suspect, que le drone reste stable alors vous pouvez avoir confiance sinon faites atterrir votre engin et lancez-vous dans un contrôle plus poussé de l’appareil.

hélice drone
N’oubliez pas avant toute manipulation de poser la télécommande pour éviter tout accident. Commencez par enlever la batterie et l’inspection peut commencer. Vérifiez d’abord que les vis soient bien resserrées tout en évitant de forcer dessus afin de ne pas abimer l’appareil. Vérifiez les connections batterie-moteur. Idem concernant les rotors afin de s’assurer de la stabilité du drone. Il peut être intéressant ici de remettre la batterie en place et de faire démarrer le drone sans les hélices afin de tester les rotors notamment au niveau du bruit ainsi que des vibrations.

Recalibrez l’IMU (DJI)

Il est recommandé de régulièrement re-calibrer l’IMU (pour Inertial Movement Unit soit une des pièces les plus importantes du système de contrôle de vol qui permet de calculer l’orientation, la vitesse et donc la position de votre drone à partir du point d’envol). Vous pouvez le faire généralement chez vous sur une surface plate en même temps que la routine pré-vol. Faire ces opérations en intérieur permet de s’assurer que si une pièce tombe, elle ne tombe pas dans un endroit qui en compliquerait la recherche (par exemple, trouver une petite vis dans du gazon un peu haut ou du gravier peut vite devenir un calvaire).

Normalement si la routine est respectée et que tout va bien, l’oiseau peut quitter son nid et tenter de voler plus haut que les anges. Cependant il reste certaines précautions à prendre pendant et après le vol.

Y a-t-il un bon pilote pour le drone?

Il faut savoir que tous les drones ont tendance à se crasher une fois de temps en temps, en fonction de leur utilisation. Je recommande cependant pour une utilisation optimale d’éviter : les forêts (l’arbre est toujours plus fort que le drone), les étendues d’eau (car malheureusement les drones ne savent pas encore nager), les zones avec de la végétation haute (en cas de crash, il peut être compliqué de retrouver l’être aimé) et les zones habitées (pour des raisons de sécurité).

Cependant les drones sont généralement conçus de façon à résister au crash de faible intensité, c’est pour ça que j’aurais tendance à vous recommander de le faire voler au-dessus d’une zone herbeuse basse afin que le gazon puisse amortir le choc en cas d’impact.

Le principe à retenir est qu’en cas de perte de contrôle ou de chute, il faut absolument couper les moteurs pour s’assurer que le drone ne tombe pas trop loin et que les hélices ne s’enroulent pas dans la végétation. Ensuite vous prendrez soin de vérifier l’état du fuselage et des hélices pour voir s’il n’y a pas de dommage. Vous pouvez aussi vérifier manuellement que les hélices tournent bien et que rien ne les gêne.

Si tout tourne bien, le drone est prêt à reprendre son envol ou à retourner dans son étui tout en respectant la méthode NSE avant de prendre un repos bien mérité.

Vous pouvez consulter le guide « 17 précautions à prendre pour ne pas perdre votre drone » qui contient aussi des informations utiles.

Si vous avez des questions/remarques, n’hésitez pas à les laisser en commentaires 🙂

Summary

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *